Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2008

Marie-Madeleine

Marie-Madeleine est en pleurs :
Son Amour-Dieu vient de s’éteindre,
Le ciel a perdu ses couleurs.
Elle ne sait plus que de geindre .

La foule tend son gonfanon :
Sais-tu comment ton Dieu se nomme ?
Mais les astres, la terre et l’homme
Ne peuvent plus dire son nom.

Jean-Baptiste Rousseau (1670-1741)

Marie-Madeleine

Marie-Madeleine par Romanino, Pisano  (photo FB, 2004)

.
 

Romanino

Gelormino Romanino
Lorsque tu peignais à la fraîche
Dans des lieux saints à pierre rêche
A quoi pensais-tu pianino
En buvant ton cappucino

Félicité Robert de Lamenais (1782 – 1854)

Portrait de Romanino par Lattanzio Gambara

Portrait de Romanino par Lattanzio Gambrara – Budapest (photo FB, 1988)

.
 

La poule

La poule est dans les champs qui chante à pleine voix
Ell’ m’empêch’ de dormir, je vais lui fair’ sa fête
Je la tue en douceur, je suis pas une bête
Je la plume et la vid’ du cul jusqu’à la tête
Et que je te la fourre en amoureux grivois

Jean-Baptiste Tavernier (1864 – 1915)

La belle poule

Photo Franck Berthoux : Une poule pour la soupe chinoise

.
 

Le vrai conteur

Comme le moine au monastère,
Le sang qui coule dans l’artère,
Le cheval, l’oiseau, la panthère,
Une douleur au mésentère,

Comme une fille à caractère,
Une bédé sans phylactère,
Une statue à l’acrotère,
Une brûlure et son cautère,

Comme ce monde délétère,
Le poinçonneur qui m’oblitère,
La femme à l’humeur adultère,
Le touriste en hélicoptère,

Comme un sinistre au sinistère,
Un gros menhir du ministère,
Un pasteur dans son presbytère,
Un urgent départ pour Cythère,

Comme une pointe de clystère,
Le temps qui passe et son mystère,
La source à l’eau qui désaltère,
Le cercle ou le quadrilatère,

Le vrai conteur, ce mégaptère,
Traînant une existence austère,
Se fout de l’or et du statère
Comme de son premier ictère.

Tex Rafubronck (Palabres, 2003)

roseau.jpg

Dessin de Cécile Berthoux pour le journal Palabre (décembre 2004)

.
 

Il a neigé…

La neige à gros flocons est tombée indûment
Comme une lente, et triste, et longue et pauvre laine,
Froide d’amour, chaude de haine,
Tombée à gros flocons comme le monde ment.

François Habert (1520 – 1574)

Rimplas sous la neige

Photo de Michel Raynaud : La route qui monte à Rimplas

.
 

OGM, on aime… pas !

Ogéhème ! Horrible Ogéhème !
Annonciateur d’horizon blême,
Tu contamines mon sang, tôt !
Pour du blé sale, on désagrège
Notre avenir, ô sacrilège !
La mort nous serre en son étau.

Emma Hiss (La vie qu’on nous prépare, 2004)

martineetlesogm.jpg

Parodie de Martine par Tremechan

.
 

La mort d’un olivier

Il bruinait froidement ce jeudi dix janvier
Quand de tristes pébrons scièrent l’olivier
Qui poussait là, probablement depuis des lustres.
Au nom du Pèze, au nom du Fric, des hommes frustres
Ont rasé le vieil arbre : adieu, beau compagnon,
Tué, sans jugement, au nom du dieu Pognon !
Ah Dieu que j’aimerais qu’une sainte vérole
Rongeât de ces jobards la petite bricole !

Tex Rafubronck (Diatribe, 2008)

olivier.jpg

Photo TF, Dans une propriété de Nice est

.
 

Pierres & pavés

Qui nous dira la vie obscure et solitaire
De la pierre taillée et du pavé luisant,
Leur tâche silencieuse et parfois millénaire
Comme un cri du passé qui déchire les ans.

Et nos pas sur le sol étouffent leur parole,
Mais les monts et les lacs, et les arbres mouvants,
Les villes et les champs, hors de notre contrôle,
Répètent leurs quatrains faits par les quatre vents.
Joseph Devaine (1812-1882)

Pierres & pavés
Album : Pierres & pavés

22 images
Voir l'album

.
 

Vivent les arbres

Mon fifre éclatait sous ta lèvre
Comme une figue de juillet.
La plume au vent qu’on taille en rêve
Peut aussi bien me foudroyer.
Ô la douceur qui nous achève…
Benjamin Gerbier (1769-1814)

Ficus carica
Dessin de Cécile Berthoux in Histoires d’arbres (Editions « Pourquoi viens-tu si tard ? »)

.
 

Jupiter et Io

Jupiter aima Io d’un amour plutôt vache :
En goûtant pleinement son cigare à moustache
Elle meuglait de joie et broutait la bourrache !
Eloïse d’Amphoux (1801-1824)

jupiterio.jpg

Photo : Johns Hopkins, NASA, Jupiter et son satellite Io

.
 
12

Mercure Maurepas |
aupaysdudivertissement |
troisptiipoints |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | TRANSRÉALISME
| cm1cm2saintjustenchevalet
| Génération 70-Domagné